West Coast : de Motueka à Fox Glacier

Quelques heures de repos (et un bon Fish’n’Chips) nous seront nécessaires dans les alentours de Motueka pour récupérer des 3 jours à Abel Tasman et être en forme pour attaquer la descente vers les glaciers.

Nelson lakes

Première étape sur la route vers le Sud : les Nelson Lakes. Nous prenons donc la direction de St-Arnaud. Malheureusement le temps couvert ne nous permet pas de profiter pleinement de l’endroit.

Nous avions initialement décidé de monter au sommet du Mont Robert mais à la vue de la couverture nuageuse matinale, nous changeons de plan. Nous optons plutôt pour une marche le long du lac Rotoiti qui nous mène jusqu’à la cascade « Whisky ». La marche est humide, les pieds mouillés mais la cascade vaut le déplacement !

Wesport

Retour sur la route longeant la côte pour rejoindre Wesport. Dans cette région, deux randonnées sont annoncées parmi les ‘Best Short Walk’ de Nouvelle-Zélande. Nous en manquerons une à cause de la pluie : Charming Creek (à travers d’anciennes mines). La deuxième, Cape Foulwind, se trouve au Sud de Wesport. D’une durée de deux heures la marche longe la falaise jusqu’à une colonie de phoques installée là depuis plusieurs années. Le vent souffle et la mer est agitée mais cela rend l’ensemble encore plus impressionnant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pancake Rocks

Ce soir-là au camping à Punakaiki, nous rencontrons Céline et Julien, un couple de français en road-trip eux aussi, ils font l’île du Sud mais dans l’autre sens, ils sont en train de remonter la West Coast. Nous ne passerons donc pas la soirée dans le van mais à discuter au coin du feu !

Après un petit déjeuner crêpes et caramel au beurre salé (Et oui, on a ça en stock ! #Bretagne), nous nous dirigeons vers Pancake Rocks. La roche est vraiment impressionnante, elle forme de fines couches empilées les unes sur les autres (comme des pancakes). Nous tombons vraiment au bon moment pour cette visite : marée haute, mer agitée et quelques coins de ciel bleu. La houle frappe fort sur la falaise et les geysers de la zone soufflent à pleine puissance. Après quelques jours de pluies, cela fait du bien d’avoir enfin des conditions climatiques favorables (du moins favorables à cette visite).

Pour la suite de la journée, nous nous mettons d’accord avec Céline et Julien pour une randonnée longeant la rivière et traversant de nombreuses gorges jusqu’à un pont suspendu. En arrivant sur le parking, nous trouvons une randonnée fermée, le sentier a été endommagé par les tempêtes et cyclones des mois derniers. Nous gardons le même objectif final mais en changeant de point de départ, nous tentons donc de rejoindre le pont suspendu par un chemin bien plus pentu à travers la montagne. Des flaques de boue bien trop longues et profondes nous empêcherons une fois de plus d’arriver au bout.

Arthur Pass

La route est magnifique pour rejoindre l’intérieur de l’île, nous y rencontrerons même nos premiers Kea (l’unique espèce de perroquet vivant en montagne). Nous nous arrêtons au lac Brunner pour une nuit. Encore une fois nous nous réveillons sous la pluie. Nous trouverons tout de même la motivation pour aller marcher autour du lac 1h30 avant de reprendre la route.

Nous arrivons à Arthur Pass en fin de matinée, et nous sommes tout de suite saisies par le froid en sortant du van. Nous nous retrouvons entourées de montagnes aux sommets enneigés, Wouah ! Nous allons directement à l’I-Site pour trouver les randonnées que nous ferons aujourd’hui et demain.

Pour cette après-midi, cela sera Otira Valley Track. Une randonnée qui longe la rivière, pouvant durer plusieurs heures. Nous choisirons de faire demi-tour quand une rivière nous bloquera le chemin pour aller plus loin.

Le lendemain nous nous lançons pour la Temple Bassin Track, une montée de 3h jusqu’à une station de ski (encore fermée). Le sentier pas des plus agréable, un vent glacial et un genou douloureux pour Marie nous feront faire demi-tour pour un chemin plus plat et plus court. Nous redescendons donc au parking et partons pour la Dobson Track. En 20 minutes, nous arrivons au bout, de là, le lac Misery se trouve à 20 autres minutes. C’est à travers un sentier très marécageux que nous atteindrons le lac. Après plusieurs échecs en randonnée voilà enfin un objectif atteint !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hokitika

Nous reprenons la route en direction de Hokitika sur la côte. Le temps n’est pas terrible quand nous y arrivons et à part quelques photos nous ne resterons pas beaucoup dehors. Nous trouvons un camping d’où il est possible d’atteindre à pied un mur de vers luisants. De nuit, nous nous mettons donc en marche et atteignons d’abord un ancien tunnel de mines d’or où une dizaine de vers ont trouvé refuge. En continuant la boucle, nous arrivons à un passage dans la roche. De l’autre côté, un mur couvert de vers luisants. On a juste à éteindre les lumières et profiter.

Hokitika_NouvelleZelande_WestCoast_1
Hokitika

Hokitika Gorge

C’est avec les averses que nous nous réveillerons le matin suivant pour aller jusqu’à Hokitika Gorge. Heureusement le temps se calme un peu et nous profitons d’une éclaircie pour découvrir la rivière d’une couleur des plus turquoises que nous ayons vue jusqu’à présent. Et pourtant avec la pluie qui tombe nous n’avions pas grand espoir et attendions plutôt une eau grisâtre, comme quoi …

Nous quittons Hokitika en fin de matinée pour se diriger vers les glaciers. La route se fait sous une pluie torrentielle avant d’atteindre Franz Josef en courant d’après-midi.

Les glaciers

Franz Josef Glacier

Nous avons trouvé un free camp à proximité de la ville et du lac Mapourika. Après un petit déjeuner pancake au bord du lac encore embué, nous attaquons la marche de 1h vers le glacier. Le sentier s’arrête à 750m du glacier, impossible d’aller plus loin à pied gratuitement. Avec un guide ou en hélicoptère, il est possible de s’approcher plus et même de se poser en haut du glacier. De là où nous nous trouvons la vue est déjà splendide.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fox Glacier

Le lendemain de Franz Josef, nous avions dans l’idée de faire Fox Glacier, mais le temps catastrophique nous empêche de faire quoi que ce soit en extérieur. Nous nous posons donc dans une auberge pour passer la journée au sec, attendant l’accalmie prévue demain.

Le mercredi matin, réveil aux aurores pour aller au lac Matheson. En y arrivant tôt, nous optimisons nos chances d’avoir la fameuse réflexion des monts Tasman et Aoraki/Cook sur le lac. Et bien nous ne sommes pas déçues : pas une brise sur l’eau lorsque nous arrivons. Quelques minutes plus tard, au moment de partir la réflexion est déjà moins parfaite.

Surtout connu pour la réflexion des monts sur le lacs, la ballade autour de lac Matheson offre plusieurs autres points de vues tous aussi agréables. Nous avons vraiment apprécié de pouvoir la faire de bonne heure, avant que les cars de touristes n’arrivent sur place, pour profiter du calme de l’endroit.

On continue la matinée au Glacier Fox. Nous approchons à 450m de celui-ci mais la vue est limitée à la partie inférieur du glacier ce qui le rend, je trouve, moins impressionnant que Franz Josef.

 

Cette descente de la West Coast aura été … pluvieuse, mais en même temps nous sommes dans la région la plus arrosée de Nouvelle-Zélande. Nous avions jusque-là été plutôt épargnées par la pluie, là nous avons eu notre dose ! Heureusement, à part une journée à Fox Glacier, nous avons tout de même pu profiter un minimum chaque jour. Nous avons fait les incontournables et même un peu plus. Niveau température, nous nous rendons bien compte que nous descendons, que les montagnes ne sont pas loin et que l’hiver approche à grand pas. Pas encore de neige mais les tongs ne sont définitivement plus de sortie ! Pour ces premiers jours en van dans l’île de Sud nous n’en attendions pas moins. Les paysages superbes et si différents que nous traversons chaque jour suffisent à nous motiver à descendre encore quelques kilomètres avant d’atteindre bientôt le Sud.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A bientôt !

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑