1 semaine sur l’île du Nord

Auckland, Cathedrale Cove, Hot Water Beach, Rotorua, Taupo, Tongariro Alpine Crossing : 1 semaine pour découvrir les grands classiques de l’île du Nord.

Auckland

Départ de Tahiti le dimanche 29 avril à 18h30 (avec 1h de retard), arrivée le lundi 30 à 22h à Auckland (et oui, le lundi 30 avril 2018 n’aura duré que 2h pour moi 😉 ). Marie est venue me chercher à l’aéroport et on prend le bus pour rejoindre le AirBnB réservé en centre-ville. Mauvaise surprise en arrivant, les ascenseurs de l’immeuble sont ‘out of service’, ça sera donc 9 étages par l’escalier avec le sac à dos et la valise de 23 kg …

Après une courte nuit, on part dès 7h30 se balader dans Auckland et chercher un petit-déjeuner, on opte pour le pain au chocolat sur le port. Pour rentrer à l’appartement récupérer les valises on décide de faire du Geocaching (une sorte de chasse aux trésors géante). Malheureusement nous ne trouvons aucune des deux caches que nous avions cherchées. Cela aura tout de même été un bon moyen pour découvrir des endroits très sympa, un peu cachés dans la ville, où l’on ne serait sans doute pas passé sans cette appli.

 

On descend les valises par l’ascenseur cette fois (ouf) et go chez Escape chercher le van.

Péninsule du Coromandel

Beaucoup de route pour cette première après-midi, on arrive au départ de la marche vers New Chums Beach en fin d’après midi, il commence à faire nuit, et à marée haute autant dire que la traversée vers la plage est compromise. Et puis, on a aussi pas mal de rangement à faire dans le van tant qu’il fait un peu jour. Direction donc le camping Earl’s Paradise à 5 minutes seulement de la plage. Une première soirée au camping et dans le van : et ben il y fait pas très chaud !

Mercredi matin, nouvelle tentative pour aller à New Chums Beach au levé du soleil et par une autre route. Nouvel échec, la route indiquée par le GPS est privée et fermée. On abandonne pour cette plage et on part direction Otama Beach pour le petit déjeuner.

 

 

Un peu de route dans les collines du Coromandel et nous voilà arrivées à Cathedrale Cove : un des lieux de tournage du monde de Narnia. Quand on arrive le parking est fermé, le temps de se garer dans la ville et de marcher jusqu’au sentier et les ouvriers ont commencé à ré-ouvrir le parking (fermé pendant la saison estivale): on aura juste fait 3km de plus à pied. Sur le sentier, on s’arrête à la ‘stingray bay‘ mais pas de raies pour nous, la mer étant trop agitée pour y voir quelque chose dans l’eau.

Arrivée sur la plage de Cathedrale Cove, le temps s’est enfin découvert et malgré le monde déjà présent, je découvre une plage digne de sa réputation.

 

Une dizaine de kilomètres plus au sud, on se retrouve à Hot Water Beach. Sur cette plage des fissures souterraines font remonter de l’eau chaude et en creusant un trou dans le sable on accède à une eau à 40°C. On commence donc à creuser notre trou, en cassant notre pelle en même pas 2 minutes. Mais bon le nôtre n’est pas très profond, on a donc que très peu d’eau, alors quand nos voisins s’en vont, on se dépêche de rejoindre le leur pour y rester 1 bonne heure avant que la marée ne vienne nous apporter de l’eau bien plus froide !

1Hot_Water_Beach_Nouvelle_Zelande

Il est l’heure pour nous de rejoindre Whangamata pour passer la soirée chez les grands-parents de la famille où Marie a été au pair, l’occasion pour moi de rencontrer les enfants qu’elle a gardés pendant 1 an. Soirée barbecue et dernière nuit dans un vrai lit avant de vraiment commencer la route vers le sud. Le lendemain matin on emprunte surf, bodyboard et combinaison à Sue (la grand-mère des enfants) pour aller surfer à la plage à coté de chez eux. Après 3 ans à me baigner à Tahiti, je ne pensais pas entrer dans l’eau aussi facilement mais finalement les 20 ans en Bretagne laissent des traces et l’eau froide n’a même pas été un problème. C’est le van chargé d’un bodyboard et de deux combinaisons de plus que l’on reprend la route en début d’après midi vers Karangahake gorge.

 

Premier stop sur la route à Owhere falls, une large cascade à seulement quelques mètres de la route. On part ensuite pour une marche de 2h à travers les anciennes mines d’or de Karangahake gorge.

 

Rotorua

Après les mines d’or nous avions trouvé un free camp près de notre prochaine destination. C’est donc tôt le matin que nous entamons la marche vers Okere falls.

 

En arrivant sur Rotorua en milieu de matinée, on s’arrête à l’entrée de la ville à la Redwood forest pour une ballade de 2h. Le circuit nous fait passer dans la forêt au début mais offre aussi de jolies vues sur la ville de Rotorua et sa région, avec notamment le parc géothermal de Te Puia, son geyser et ses lacs fumants (une 1ère pour moi).

 

L’après midi on rentrera dans Rotorua pour une marche au bord du lac tout d’abord histoire d’avoir un aperçu de près de l’activité volcanique de la région. L’odeur du souffre (d’œuf pourri) est bien présente autour de ce lac. On ira ensuite vers le marae Oninemutu puis au parc Kuirai au cœur de la ville.

 

Le lendemain matin départ pour Wai-O-Tapu, le parc géothermal le plus connu de Nouvelle-Zélande. On passera deux bonnes heures à faire le tour.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et l’après midi, détente dans une hot pool (source d’eau chaude) à quelques minutes seulement du parc.

On trouvera un free camp où installer la slackline et faire quelques parties de molkky pour passer la soirée.

Taupo et National Park

Premier réveil sous la pluie pour ce 6ème jour de road trip, direction donc la bibliothèque de Taupo pour être au sec et recharger les batteries des appareils. Moment de réflexion en se garant, on est dimanche et les bibliothèques sont FERMÉES, on se rabat donc sur le MacDo de Taupo, le plus cool du monde paraît-il.

 

L’après midi, sous le soleil, direction Huka falls et la hot pool de Taupo, il y a plus de monde qu’hier mais elle est bien plus jolie aussi. Demain on part pour la randonnée la plus connue de l’île du Nord : Tongariro Alpine Crossing.

 

 

Départ à 7h30 dans le froid pour plus de 6h de marche. Arrivée au sommet à 10h30, les 80km/h de vent et les -7°C de ressenti nous font vite redescendre (après un sandwich près des lacs, un peu abritées du vent tout de même). La descente est un peu monotone mais cela reste une très belle randonnée (l’une des 9 ‘Great Walk’ de Nouvelle-Zélande emprunte ce sentier).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mardi 8, on profite de la matinée pour faire une dernière ballade sur l’île du Nord : Taranaki falls, avant de prendre la route pour Wellington d’où nous prendrons le ferry pour l’île du sud.

 

Affaire à suivre…

Un commentaire sur “1 semaine sur l’île du Nord

Ajouter un commentaire

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :