Maupiti Paradise

Avant des weekends de Mars et Avril chargés en anniversaires et mon prochain départ en Nouvelle-Zélande fin avril, on est parti à deux découvrir Maupiti pendant trois jours.

Départ de bonne heure le vendredi matin pour une arrivée à Maupiti à 8h, on est accueilli  à l’aéroport par Dali.

 

Notre pension est située sur le motu Tuanei, le même que l’aéroport c’est donc en voiture que nous rejoignons la pension : Maupiti Paradise.

Pension Maupiti Paradise
Arrivée à la pension

 

Tour de l’île

Après un petit déjeuner d’accueil avec Tati et Dali, on enfile déjà nos maillots et on embarque dans les kayaks direction le village sur l’île principale à 15min de la pension. De là, on récupère deux vélos que la pension met à disposition et on se met en selle pour les 9km du tour de l’île : pause photos, marae, re-photos, …  Déjeuner copieux et délicieux au restaurant Tarona. Avant de répartir, on passe faire un tour dans les boutiques artisanales pour ramener quelques souvenirs.

 

 

14h30 on est de retour à la pension, on s’installe dans notre fare. On passera le reste de la journée à la pension entre sieste, ballade côté océan et coucher de soleil côté lagon.

 

Raies manta et jardin de corail

Le samedi, une sortie est organisée par la pension à la découverte du lagon de Maupiti. Premier arrêt sur une zone de nettoyage et de nourrissage pour les raies manta, la plus grande de toutes les raies (Manta alfredi). Elles sont 6 quand on arrive, on arrivera à en voir 3 dans l’eau mais seulement deux resteront une quinzaine de minutes avec nous. On serait bien resté plus longtemps tellement ces animaux sont majestueux. Elles volent sous l’eau et contrôlent précisément chacun de leurs mouvements malgré les ~3m d’envergure.

 

Après ce moment magique avec les raies, on se dirige vers le jardin de corail, des cocos ramenées du motu et des bénitiers fraîchement péchés feront office d’apéro dans ce décor aux cinquante nuances de bleu. Avec les restes de bénitiers encore accrochés aux coquilles on régale également tous les poissons papillons du secteur.

 

Après-midi tahitienne

Pour le repas direction le motu Tiapaa où l’on retrouve les autres pensions de l’île pour l’ouverture du four tahitien et le ma’a tahiti. L’après-midi sera consacré à des parties de lancers de coco et une initiation à la danse tahitienne. Retour à la pension à 16h … sous la pluie.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mont Teurafaatui

Le dimanche matin pour notre dernier jour à Maupiti, on a décidé de monter au sommet du mont Teurafaatui (380m). Pour éviter la chaleur lors de la montée, on opte pour un départ de la pension à 6h, quitte à rater le petit dej amélioré du dimanche matin. Tati, en allant chercher les viennoiseries, nous dépose au village. Le temps d’avaler un croissant et on commence à marcher à 6h30. Après une heure de montée, sur des terrains encore légèrement glissants dû aux pluies de la veille et une dernière partie plus pentue où des cordes ont été installées, on arrive au sommet. On en profite pour prendre la deuxième partie du petit déjeuner (et oui il n’est même pas 8h) en attendant que le soleil monte dans le ciel et que le lagon offre ses fameuses cinquante nuances de bleu. Quelques photos souvenir avec l’un des jumeaux (‘Hotupara’oa’) et l’unique passe de Maupiti avant de redescendre tranquillement au village. Un coup de téléphone à Tati et nous voilà déjà sur le bateau pour rentrer à la pension.

 

On restera à la pension pour profiter enfin un peu des transats sur la plage avant notre départ pour l’aéroport en milieu d’après-midi.

IMGP3742 (Copier)
La belle vie …

Maupiti est l’île haute la plus ancienne de Polynésie. C’est aussi la plus petite, 11km², et la plus préservée (les habitants sont opposés à la construction d’hôtel) des îles sous le vent. C’est une île sacrée des polynésiens, c’est sur Maupiti que fur sacrés des rois du triangle polynésien (Hawaï, Rapa nui,  Nouvelle Zélande) dont elle est au centre.

D’après la légende, une mère et ses jumeaux habitaient au sommet de l’île. Cette île était entourée d’un lagon fermé dans lequel les eaux ne se renouvelaient pas et les poissons ne pouvaient pas survivre. La mère demanda donc aux jumeaux (une fille et un garçon) de descendre à la mer et de creuser un passage vers l’océan. La fille partit au Nord, mais ne réussit pas à finir son travail, ce qui lui valut le nom de HOTUAE (fruit non fini). Le garçon quant à lui, réussit à creuser une passe au Sud ce qui lui valut le nom de HOTUPARAROA (travail bien accompli). La mère félicita son fils mais lui demanda de rester au Sud pour garder la passe ; la fille, dut rester au Nord, loin de sa mère. Depuis ce temps, l’île s’appelle Maupiti (les jumeaux) et le symbole est un pilon à trois têtes (le penu).


visite-maupiti2

3 commentaires sur “Maupiti Paradise

Ajouter un commentaire

  1. Bientôt la Nouvelle-Zelande….
    ….mon rêve !!
    Merci pour les photos et le blog qui continue à me faire voyager.

    J'aime

  2. Salut, un petit mot tout simplement pour te dire que ton blog est génial ! T’es photos sont superbes. Chacun de tes articles sont riches en informations et on ne s’ennuie pas en les lisants. J’ai été contente de découvrir ton blog.
    Jo,
    A bientôt https://joetsoncarnet.fr

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :