4 jours à Ahe

Le départ de Tahiti

Et quel départ … La tempête toute la nuit, 3 bananiers sur la route, de la pluie. Mais ouf les avions décollent quand même (c’était notre angoisse de minuit à 4h).

dav
Départ de Tahiti dans la tempête

Escale à Takaroa. Escale à Manihi. Et enfin l’arrivée à destination Ahe.

sdr
Aéroport de Ahe

Ahe : Atoll de 152 km² dont 138 de lagon, autant dire de l’eau à perte de vue. Situé à 450 km de Tahiti, au Nord de l’archipel des Tuamotu.

téléchargement (1)

On est accueilli par Franck, le propriétaire de Cocoperle Lodge, et après 10 minutes de bateau on arrive à la pension.

En fin d’après midi, on est parti avec Franck au Motu Manu (l’île aux oiseaux), le motu voisin de la pension, on y trouve l’une des dernières forêts des Tuamotu. Composée de Pisonia grandis et hébergeant fous à pieds rouges et noddis noir, elle est le vestige de la végétation présente sur les atolls avant les cocoteraies.

Entré dans la forêt du côté lagon, on en ressort face à l’océan et surtout face à une colonie d’oursins tortues (des oursins sans épine mais avec des écailles).

Alors que Franck retourne au bateau, pour nous le retour se fera par la plage à la recherche de coquillages. La pollution étant arrivée jusqu’au milieu du Pacifique on trouvera au final plus de plastiques que de coquilles.

Tour découverte

Aujourd’hui Franck nous amène à la découverte du lagon de Ahe. Au programme : passage dans l’unique passe de l’atoll, l’aquarium, le village, et enfin le petit lagon avec apéro pahua (benitier) et coco à la mode paumotu.

Journée de pêche

Troisième et dernier jour avant le retour le lendemain à Tahiti.

On part donc à 9h pour un tour de Ahe par l’extérieur cette fois-ci. Sur une mer calme (ce qui n’est pas pour me déplaire) en sortant de la passe, on met les lignes à l’eau et direction le sud de l’atoll. Aucune touche sur ce tronçon. A la pointe Sud, on profite d’une zone propice pour faire de la pêche en profondeur, première descente et premier poisson : un paru ! Deuxième descente et deuxième poisson, qui nous sera volé par un requin lors de la remontée. Arggh, foutu requin, il a mis le bordel au fond et on aura plus une touche sur cette zone. On continue le tour de l’île en traînant avec un deuxième stop pour de la profondeur où l’on remontera deux autres poissons, les requins nous en prendront aussi deux.

La vie à la pension

Autant dire la vie les pieds dans l’eau. Bungalow sur la plage, baignade, billard, …

Et surtout la cuisine de Jeanine : des produits locaux, du fait maison, de nouvelles décorations florales à chaque repas, l’une des meilleures tables des Tuamotu.

N’oublions pas nos amis à l’heure de l’apéritif : les Bernard-l’hermites.

Voilà déjà l’heure de rentrer à Tahiti. On aura bien profiter de ce break au soleil avant un retour dans la grisaille de la presqu’île.

IMGP0154

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :